17/10/2010

Parfois même le sommeil est un piège...

 

3z6x8ld6.jpg

 

 

Une, deux, Il te coupera en deux
Trois, quatre, remonte chez toi quatre à quatre
Cinq, six, n'oublie pas ton crucifix
Sept, huit, surtout ne dors pas la nuit
Neuf, dix, il est caché sous ton lit

Un, deux, voilà l'affreux
Trois, quatre, attention il va te battre
Cinq, six, saisie-toi vite d'un crucifix
Sept, huit, reste éveillé toute la nuit
Neuf, dix, si tu t'endors s'en est fini

 

 

01:38 Écrit par Elle | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.